Faire du shopping à domicile, des réservations devant son écran ou encore des paiements de facture en ligne, c’est autant de possibilités qui s’offrent aux marocains depuis quelques années. C’est en 2007, suite à une stratégie née d’une ambition nationale pour le développement du e-commerce (e-Maroc) que les premiers sites de commerce électronique ont vu le jour.

Où en est le marché aujourd’hui après 10 ans d’existence ? Qui sont les e-acheteurs, qu’achètent-ils et quels sont les principaux freins des autres ?

Encore des efforts à déployer

%

Avez-vous acheté des produits ou services en ligne durant les 3 derniers mois?

Selon notre sondage, 8% des marocains déclarent avoir fait un achat en ligne durant les mois de Juillet, Août et Septembre 2018. Ces résultats sont vraisemblablement impactés par la période du sondage qui coïncide avec la période estivale où les gens consomment moins en ligne.

Durant l’année 2016, selon l’ANRT, la proportion d’individus ayant acheté en ligne était de 12%. En comparaison avec d’autres pays, comme la France par exemple avec un taux d’achat en ligne de 53%, le Maroc semble avoir une belle marge de progression.

La génération Y et les plus aisés sont ceux qui achètent le plus en ligne

L’étude révèle que plus on est jeune plus on effectue des achats en ligne. En effet, les 15-34 ans sont deux fois plus nombreux à acheter en ligne que les 45 ans et plus (23% vs 11%). Ces résultats ne sont pas étonnants lorsqu’on sait que la génération « Y » est plus à l’aise avec la technologie et Internet que les générations précédentes.

Les CSP A/B sont plus nombreuses à utiliser le net pour effectuer leurs achats (18% vs 8% pour les C et 5% pour les D/E), en raison d’un pouvoir d’achat plus élevé et, probablement, de plus grandes pré-dispositions pour les nouvelles technologies et ces nouveaux modes de consommation.

  • A/B 18% 18%
  • C 8% 8%
  • D/E 5% 5%

Un e-consommateur davantage urbain et souvent Casablancais

Un écart assez significatif est enregistré entre milieu urbain et rural. En effet, 12% des citadins affirment avoir fait des achats en ligne au cours des 3 derniers mois contre seulement 3% des habitants en zones rurales.

La région de Casablanca-Settat enregistre le plus fort taux d’achat en ligne (14%) alors que les régions de l’Oriental et de Drâa-Tafilalet sont bien en dessous (3% et 4%). Les autres régions sont dans la moyenne.

“Mode” et “Beauté, hygiène et santé” : les catégories privilégiées durant la période estivale

Entre les mois de Juillet et de Septembre, les catégories les plus prisées sont liées à la mode (34%), à la Beauté, hygiène, santé (21%) et aux produits high-tech (14%).
Sans trop de surprise, les hommes achètent plus de produits high-tech alors que les femmes, qui achètent plus en ligne que les hommes, sont davantage axées sur les produits mode et beauté.

Quelles sont les raisons qui freinent l’achat en ligne?

La plupart des personnes (61%) qui n’ont pas acheté en ligne ces derniers mois ont déclaré ne pas être intéressées, ne pas connaître cette possibilité ou tout simplement ne pas savoir comment faire.

Parmi les autres freins, on retrouve le prix (10%), le choix de produits (4%) ou encore les modalités de livraison (3%). Ce constat semble indiquer que le développement du secteur passera d’abord par une communication mieux ciblée et des efforts accrus en terme de pédagogie.

Bien que le Maroc enregistre une forte croissance en terme de taux d’équipement et de taux de pénétration d’Internet, le secteur du e-commerce reste encore timide face au commerce classique. Les acteurs de ce secteur devront multiplier leurs efforts pour encourager les marocains à s’orienter vers ce nouveau mode de consommation.

Sinon, vous pouvez revenir sur cette page avec un ordinateur et rechercher vous même vos insights via notre visualisation dynamique !

Sinon, vous pouvez recherchez vous même vos insights à travers notre visualisation dynamique :

Méthodologie d'enquête

Mode de recueil : Enquête téléphonique sur système CATI.
Période de réalisation des appels : du 10 au 15 Octobre 2018.
Lieu de réalisation de l’enquête : Marketphone, filiale du groupe Sunergia à Casablanca
Échantillon : 1000 personnes interrogées de façon aléatoire soit une marge d’erreur de +/- 3.1%.

La structure de l’échantillon a été redressée de façon à coincider avec la structure de la population marocaine issue du recensement du HCP (RGPH 2014).

Détail des quotas

1-Sexe :

Sexe%Échantillon
Homme49%490
Femme51%510
Total100%1000

2- Tranche d’âge :

Tranche d’âge%Échantillon
15-24 ans25%250
25-34 ans22%220
35-44 ans19%190
45-54 ans15%150
55-64 ans10%100
65 ans et plus9%90
Total100%1000

3- Milieu d’habitation:

Milieu%Échantillon
Urbain62%604
Rural38%396
Total100%1000

4- Catégorie socio-professionnelle:

CSP*%Échantillon
A/B13%130
C56%560
D/E31%310
Total100%1000

5- Région:

Régions%Échantillon
Casa-Settat-El Jadida20%203
Rabat-Salé-Kénitra14%134
Tanger-Tetouan-Alhoceima11%105
Oriental7%68
Béni Mellal-Khenifra7%75
Fes-Meknes13%124
Draa-Tafilalet5%48
Marrakech-Safi12%133
Souss-Massa8%80
Région du sud3%30
Total100%1000