La situation du tourisme au Maroc à l’heure où le coronavirus circule toujours et où les campagnes de vaccination en sont à leurs prémices est pour le moins inquiétante. Pourtant, les vacances de fin d’année approchent à grands pas et avec elles, leur lot d’incertitudes sur la décision de partir en voyage cet hiver,

Pourtant tout se déroulait au mieux ces dernière années. L’année 2019 était une année record pour le secteur marocain du tourisme avec 13 millions de touristes et 25 millions de nuitées (contre 24 millions en 2018) et des recettes d’environ 76 MMDHS (contre 74 en 2018). Medias24

En 2020, tout a basculé un certain dimanche du mois de mars avec l’annonce en fin d’après-midi de fermer les principales villes du Maroc ainsi que les frontières internationales, ce qui a provoqué de nombreux départs de touristes étrangers et des annulations de séjours en masse. La panoplie de gestes barrières mis en place, par la suite, a considérablement restreint nos déplacements et durement impacté  l’industrie touristique marocaine.

Des chiffres qui parlent d’eux même…

Milliards de Dhs de pertes de l’industrie touristique marocaine

%

Baisse estimée des arrivées touristiques pour l'année 2020

%

Baisse estimée des recettes en devises pour l'année 2020

%

Perte d'emploi estimée dans le secteur du toursime

Touristes privés de voyage = été difficile pour les professionnels du tourisme

Vidées de ses touristes, l’été a été dur pour les grandes villes touristiques du royaume dont les hôtels et restaurants ont été désertés. Depuis que le Maroc a fermé ses frontières en mars, la “ville ocre” s’est éteinte et ne cesse de tourner au ralenti. Classée d’ordinaire n°1 des destinations touristiques, Marrakech a été la plus impactée par la crise. Selon le Conseil Régional du Tourisme (CRT), les rares hôtels qui ont ouvert leurs portes ont connu un taux d’occupation de moins de 5% et pour les plus performants, de 20%. Médias 24

Même constat accablant à Agadir où la pandémie semble-il, a anéanti plus de quatre décennies de développement touristique. Dans la station balnéaire d’habitude prise d’assaut par les toursites pendant la saison estivale, seule une dizaine d’hôtels sont restés ouverts sur la cinquantaine d’établissements de la ville. Selon le CRT d’Agadir, le taux moyen de remplissage a été de 20% avec environ 8.000 clients pour les 43.000 lits existants. La perte est estimée à 4,35 MMDH de chiffre d’affaires en 2020. Leseco.ma

Dans la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, la situation a également été catastrophique. La fermeture de la majorité des hôtels a eu un impact très négatif sur le secteur touristique, en dépit de quelques rares hôtels de luxe qui ont connu une forte fréquentation, tel que l’hôtel Banyan Tree qui a eu un taux de remplissage supérieur à 70%.

La région de l’Oriental, grâce à la station balnéaire de Saidia et Nador dont le taux de remplissage de certains hôtels a atteint 90%, semble sortir du lot.

Que révelent nos sondages sur les intentions de voyage des internautes marocains?

Un premier sondage Market Insights avait été réalisé en Septembre 2019, révélant que 48% des marocains étaient partis en voyage durant l’été.

En mai 2020, un second sondage, réalisé en fin de période de confinement strict, nous indiquait que 68% des internautes marocains avaient l’intention de partir en vacances durant l’été, pensant certainement que la crise sanitaire allait bientôt toucher à sa fin.

Notre dernier sondage sur cette question, réalisé courant Août 2020, alors que plusieurs villes étaient encore fermées et que les déplacements restaient limités, indique que seuls 29% des internautes marocains étaient partis en voyage ou en avaient l’intention. Les personnes aux revenus les plus élevés, les plus instruites ainsi que les habitants des régions Souss Massa et  de l’Oriental étaient plus nombreuses à penser voyager. En revanche, les générations des 35 – 54 ans, les divorcés ainsi que les résidants de Marakech et Tanger, villes totalement fermées au moment de l’enquête, ont été davantage freinés.

“Etes- vous parti ou allez vous partir en vacances cet été ?”

tourisme Maroc coronavirus

%

Oui

  • Non 71% 71%
  • Oui, hors de ma région 11% 11%
  • Oui, dans la région où je vis/travaille 10% 10%
  • Oui, dans ma région d’origine (famille) 6% 6%
  • Oui, à l’international 2% 2%

Le principal frein, évoqué davantage par les femmes, les personnes les plus agées et celles aux revenus les plus élevés, concerne la peur pour sa propre santé et celle de ses proches. Le manque de moyens financiers est la seconde raison, citée davantage par les personnes ayant les plus faibles revenus, les divorcés et les générations actives (25-54 ans). Les restrictions de déplacement constituent le 3e frein, évoqué davantage par les personnes aux revenus “élevés” (plus de 6000 Dh / mois), par les plus agées et par les résidants Tanger et Marrakech.

“Quelle est la raison principale pour laquelle vous n’avez pas, ou n’allez pas partir en vacances cet été ?

  • Covid-19: j’ai peur pour ma santé et celle de mes proches 28% 28%
  • Covid-19: manque de moyens financiers dû à la crise 27% 27%
  • Covid-19: les restrictions gouvernementales limitent mes déplacement 21% 21%
  • Tourisme interne: les tarifs sont trop chers 7% 7%
  • Covid-19: j’ai consommé mes congés pendant le confinement 5% 5%
  • Autres 12% 12%

Qu’en sera t-il de cette fin d’année et de 2021 ?

A l’approche des vacances de fin d’année, la situation, à la fois pour le moral des marocains et pour le secteur du tourisme, semble encore plus oppressante et économiquement angoissante du fait du manque de visibilité pour 2021.

Vu l’augmentation du nombre de personnes contaminées et de décès, des restrictions de déplacement plus strictes avec l’impossibilité d’obtenir une autorisation de déplacement même avec une réservation d’hôtel, voyager en cette fin d’année sera certainement encore plus difficile qu’en été 2020. Pour 2021, tous les acteurs du secteur tourstique, de l’artisanat, du commerce… sont en attente de mesures gouvernementales fortes et concrètes en vue de sauver tout un pan de l’économie nationale. C’est dans cette optique que le contrat programme du secteur touristique a été élaboré. Ce contrat sera t-il suffisant relancer le tourisme ?

Sur le plan sanitaire, la campagne de vaccination annoncée permettra t-elle à court teme de retrouver une vie normale ? Dans l’hypothèse où une grande partie des Marocains serait vaccinée, est-ce que l’économie du secteur retrouverait rapidement son niveau de l’an dernier ? Qu’en sera-t-il de l’état d’esprit des Marocains et des touristes étrangers, seront-ils prêts à voyager tout de suite ?

Ces questions mériteraient d’être posées régulièrement de façon à permettre aux instances dirigeantes d’aider le secteur à se relever.

Contrat programme du secteur touristique
Mis en place par l’état en août 2020, il a pour objectif de retrouver les performances de 2019 dès l’année 2022 ainsi que le maintien d’au moins 80% des emplois stables sur la période 2020-2022.

Ce contrat regroupe une vingtaine de mesures dont les principales portent sur le maintien des emplois et la préservation du tissu économique, la stimulation de la demande et la transformation structurelle du secteur du tourisme.

DataViz

Si c’est la data qui vous intéresse, vous pouvez rechercher vous même vos insights dans nos données à travers notre DataViz ci-dessous!

DataViz, qu'est ce que c'est?
DataViz est la contraction de deux mots : Data et Vizualization.

C’est un ensemble d’outils et de techniques de communication visuelle qui permettent de présenter clairement et efficacement de l’information. En français, on traduirait ce terme par visualisation de données et on pourrait réduire son sens aux graphiques qui les représentent.

Toutefois, à l’ère de l’information et du Big Data, ces techniques servent avant tout une philosophie pour nos études de marché : donner du sens à l’immense quantité et à l’effrayante complexité des données disponibles à travers une apparente simplicité.

Note: l'accès aux DataViz nécessite un compte Market Insights. Si vous n'êtes pas encore inscrit, n'hésitez pas à créer un nouveau compte (actuellement gratuit).

Pour voir les instructions d'utilisation cliquez ici

La DataViz ci-dessous est à 100% intéractive, n’hésitez pas à cliquer un peu partout pour voir ce qu’il se produit!

Vous pouvez par exemple:

ActionInstructions
Filtrer les données en fonction d’une ou plusieurs caractéristiques de la populationSi vous cliquez sur l’image qui représente les femmes puis sur l’image qui représente la tranche de revenus 6000 à 12000 MAD, alors les résultats seront mis à jour et ne présenterons plus que la part de l’échantillon correspondante à ces critères.
Filtrer les données en fonction des réponses à une questionEn cliquant sur les graphiques qui représentent les réponses, vous filtrerez l’ensemble des données sur cette base. Par exemple, en cliquant sur la partie rouge du camembert qui représente les personnes ayant répondu “Non” à une question, toute la visualisation sera filtrée sur ces personnes. Ainsi, vous pourriez voir la distribution par âges pour cette réponse ou encore savoir si ces personnes sont moins optimistes que les autres.
Retirer un filtre en cliquant de nouveau sur l’élément visuel qui correspond.En cliquant une deuxième fois sur une image qui vous a servi à filtrer les donnée, vous la dé-selctionnerez. Ainsi, vous retirez ce filtre.
Ce contenu a été restreint aux utilisateurs connectés uniquement. Veuillez vous identifier pour voir ce contenu.
Méthodologie d'enquête
Les études de marché et les sondages que nous vous fournissons n’ont de sens que lorsqu’ils respectent une méthodologie qui sert un objectif.

C’est une enquête 100% web, par conséquent, les résultats ne sont pas représentatifs de l’ensemble de population marocaine. Les internautes sont en effet davantage connectésurbains, avec un niveau de scolarisation plus élevé et des revenus supérieurs à la moyenne marocaine.

Mode de recueil : questionnaires auto-administrés sur internet

Période de réalisation : du 13 Août 2020 au 26 Août 2020

Lieu de réalisation : enquête 100% web

Échantillon : 1265 répondants qui ont accepté de répondre au questionnaire soumis au hasard à 120 641 utilisateurs de réseaux sociaux ainsi qu’à 6 488 adresses email d’internautes résidants au Maroc.

Détail des quotas
Sexe :

Sexe% recensement 2014 du HCP% ÉchantillonÉchantillon
Homme49%73%923
Femme51%26%324
NSP0%1%18
Total100%100%1265

 

Tranche d’âge :

Tranche d’âge% recensement 2014 du HCP% ÉchantillonÉchantillon
18-24 ans25%15%194
25-34 ans22%18%225
35-44 ans19%17%216
45-54 ans15%16%204
55-64 ans10%20%248
65 ans et plus9%10%121
NSP0%4%57
Total100%100%1265

 


Région:

Régions% recensement 2014 du HCPÉchantillonÉchantillon
Casa-Settat-El Jadida20%31%389
Rabat-Salé-Kénitra14%17%211
Tanger-Tetouan-Alhoceima11%9%109
Oriental7%5%68
Béni Mellal-Khenifra7%3%35
Fes-Meknes13%12%146
Draa-Tafilalet5%2%30
Marrakech-Safi12%12%151
Souss-Massa8%6%74
Régions du sud3%1%13
NSP0%2%39
Total100%100%1265

 

Niveau de scolarisation:

Niveau% recensement 2014 du HCPÉchantillonÉchantillon
Sans37%Exclus0
Primaire & Collège47% primaire, secondaire et autres6%86
Niveau BAC10%22%280
Universitaire (BAC+2 et plus)6%69%862
NSP0%3%37
Total100%1265

 

Tranches de revenus mensuels du ménage (en MAD):

Tranche%HCP 2009 (approx.)ÉchantillonÉchantillon
Moins de 2000 MAD20%12%151
2001 à 4000 MAD40%16%197
4001 à 6000 MAD20%10%123
6001 à 12000 MAD20% ont plus de 6650 MAD22%282
Plus de 12000 MAD26%330
NSP0%14%182
Total100%100%1265
Share This