Dans le cadre de cette enquête l’Économiste-Sunergia, nous nous sommes intéressés à un sujet un peu tabou et actuellement illégal au Maroc: la consommation de cannabis. Afin d’essayer d’approcher le sujet avec délicatesse, nos télé-enquêteurs ont posé la question suivante:

Est-ce qu’une personne de votre entourage proche (ami ou famille) fume du cannabis ?
 واش شي حد من المحيط ديالك القريب (صاحبك اولا من العائلة) كيكمي الحشيش ؟

C’est Moulay Ahmed BELGHITI qui s’est occupé d’analyser nos chiffres dont voici les principaux enseignements:

  • 32% des Marocains ont quelqu’un dans leur entourage qui consomme du cannabis.
  • Les séniors semblent connaître moins de consommateurs de cannabis que les plus jeunes (20% et 33% respectivement).
  • Une différence entre sexes existe aussi, puisque 26% des femmes côtoient des consommateurs contre 38% pour les hommes
  • Une différence semble enfin exister entre les catégories socioprofessionnelles avec 36% chez les CSP A/B qui avouent connaitre des consommateurs de cannabis contre seulement 25% pour les autres catégories.
  • Il n’existe pas contre aucune différence notable par région.

Vous pouvez retrouver l’intégralité de l’article sur le site de l’Économiste ici.

Petit tour d’horizon sur le cannabis: production, consommation et légalisation

Pour les plus curieux d’entre vous, voici un petit supplément d’informations avec quelques chiffres sur le cannabis au Maroc et ailleurs:

  • Production: 35 652 tonnes d’herbe de cannabis et 713 tonnes de résine de cannabis en 2016.
  • Surface cultivée: 46 605 ha de surfaces cultivées en 2016* (diminution de plus de 70% en 10 ans).
  • Surface éradiquée: 395 ha en 2016.
  • Rendement: 1 ha produit 812,7 kg d’herbes.
  • Valeur estimée: 3,5 milliards de dirhams, c’est le revenu brut tiré de la vente du cannabis par les exploitants.
  • Nombre de famille vivant de la culture du cannabis: entre 90 000 et 140 000 familles dans le nord du Maroc soit 800 000 personnes.
  • Statut: au Maroc, la culture, la vente et la consommation de cannabis sont illégales.
  • TOP 3 des pays producteurs: Afghanistan (25% de la production mondiale), Maroc (11%) et Pakistan (6%).
  • TOP 3 des pays consommateurs: Islande (18% de la population), USA (17% de la population) et Nigéria (14% de la population).
  • Pays précurseurs du cannabis médical: Canada, Pays-Bas et Israel. La France a reçu le feu vert vers fin 2019.
  • Quelques pays qui autorisent le cannabis à des fins récréatives: Pays-Bas, Uruguay, Canada, 8 États des USA, Espagne, Portugal.

La polémique autour du cannabis évoque souvent des questions sur son statut légal. Deux termes, légalisation et dépénalisation, sont souvent utilisées, il est donc nécessaire de connaître la différence entre eux :

  • Légalisation: rendre légale une activité qui ne l’était pas auparavant. Concrètement pour le cas du cannabis, il s’agit d’autoriser la consommation, la culture, la production et la distribution mais de les réguler et de les contrôler par l’État. Le stade ultime de la légalisation est la libéralisation.
  • Dépénalisation: c’est la suppression de sanctions pénales relatives à la possession ou à la consommation de cannabis.

Le débat sur la légalisation du cannabis à des fins thérapeutiques a été récemment relancé au Maroc. En effet, le sujet est d’actualité pour de nombreux gouvernements à travers le monde, la France a par exemple récemment donné le feu vert pour l’expérimentation du cannabis médical.

Le Maroc devrait, au delà des considérations politiques, réfléchir aux modalités de valorisation de cette activité (usage thérapeutique et industriel) et à la façon avec laquelle l’État pourrait réinvestir les gains récoltés pour lutter contre la toxicomanie.

Si c’est la data qui vous intéresse, vous pouvez rechercher vous même vos insights dans nos données à travers notre DataViz ci-dessous !
DataViz, qu'est ce que c'est?
DataViz est la contraction de deux mots : Data et Vizualization.

C’est un ensemble d’outils et de techniques de communication visuelle qui permettent de présenter clairement et efficacement de l’information. En français, on traduirait ce terme par visualisation de données et on pourrait réduire son sens aux graphiques qui les représentent.

Toutefois, à l’ère de l’information et du Big Data, ces techniques servent avant tout une philosophie pour nos études de marché : donner du sens à l’immense quantité et à l’effrayante complexité des données disponibles à travers une apparente simplicité.

Note: l'accès aux DataViz nécessite un compte Market Insights. Si vous n'êtes pas encore inscrit, n'hésitez pas à créer un nouveau compte (actuellement gratuit).

Ce contenu a été restreint aux utilisateurs connectés uniquement. Veuillez vous identifier pour voir ce contenu.
Méthodologie d'enquête

Les études de marché et les sondages que nous vous fournissons n’ont de sens que lorsqu’ils respectent une méthodologie qui sert un objectif.

Mode de recueil : Enquête téléphonique sur système CATI.

Période de réalisation des appels : du 5 Septembre au 31 Octobre 2019.

Lieu de réalisation de l’enquête : Marketphone, filiale du groupe Sunergia à Casablanca

Échantillon : 1000 personnes interrogées de façon aléatoire soit une marge d’erreur maximale +/- 3.1%. La structure de l’échantillon a été redressée de façon à coïncider avec la structure de la population marocaine issue du recensement du HCP (RGPH 2014).

Détail des quotas
1-Sexe :

Sexe%Échantillon
Homme49%490
Femme51%510
Total100%1000

2- Tranche d’âge :

Tranche d’âge%Échantillon
15-24 ans25%250
25-34 ans22%220
35-44 ans19%190
45-54 ans15%150
55-64 ans10%100
65 ans et plus9%90
Total100%1000

3- Milieu d’habitation:

Milieu%Échantillon
Urbain62%604
Rural38%396
Total100%1000

4- Catégorie socio-professionnelle:

CSP*%Échantillon
A/B13%130
C56%560
D/E31%310
Total100%1000

5- Région:

Régions%Échantillon
Casa-Settat-El Jadida20%203
Rabat-Salé-Kénitra14%134
Tanger-Tetouan-Alhoceima11%105
Oriental7%68
Béni Mellal-Khenifra7%75
Fes-Meknes13%124
Draa-Tafilalet5%48
Marrakech-Safi12%133
Souss-Massa8%80
Région du sud3%30
Total100%1000
Share This