Dans cet article, nous analysons les résultats de notre étude e-commerce au Maroc en 2020 en abordant le comportement, les profils et les freins à l’achat des internautes marocains. Si vous voulez avoir plus de détails sur les profils socio-démographiques des internautes marocains n’hésitez pas lire notre article par ici.
Tous les indicateurs le confirment, le e-commerce au Maroc poursuit son progrès et le nombre de sites marchands a connu une croissance exponentielle. Plus de 1000 sites d’e-commerce sont actifs en 2019 dont près de 500 sites créés en 2019 et 300 qui ont démarré leur activité cette même année.

En outre le nombre des Marocains connectés ne cesse de progresser (un taux de croissance annuel moyen  de 2.8%). En 2019, 65% des marocains sont connectés à internet, 31% sont équipés d’un ordinateur ou tablette et 76% ont un smartphone. De plus, les internautes Marocains prennent ainsi confiance dans les sites de e-commerces et hésitent moins à acheter et à payer en ligne via leur carte bancaire. (Source Enquête annuelle marché des TIC de l’ANRT)

Chiffres-clés du e-commerce au Maroc en 2020

6 millions, c’est le nombre d’opérations de paiement en ligne effectuées par cartes bancaires (marocaines et étrangères) sur les sites marchands affiliés au CMI. Le montant global s’élève à 2,9 milliard de DH durant le 1er semestre 2020.

Concernant les cartes marocaines, elles ont enregistré 5,8 millions de transactions durant le 1er semestre 2020 pour un montant de 2,7 milliard de DH. Pour ce qui est des cartes étrangères, 260 000 transactions ont été effectuées soit 180 millions de DH durant la même période.

L’activité reste alors ardemment dominée par les cartes marocaines à hauteur de 95,7% en nombre de transactions pour 93,7% du montant glopbal (Selon le dernier rapport du CMI).

Il faut noter que depuis l’apparition du e-commerce au Maroc, la majeure partie des transactions se fait hors circuit bancaire. Ces e-commerçants utilisent des canaux digitaux (comme une simple page Facebook, Instagram oou autres sites) et ne proposent que le cash comme moyen de paiement. Malgré tout, les montants génèrés sont loins d’être négligeables. Le secteur prend alors une allure d’informel numérique 2.0.

Au global

chiffres clés du ecommerce au Maroc en 2020

En Dirhams

chiffres clés du ecommerce au Maroc en 2020 ( cartes marocaines)

En devises

chiffres clés du ecommerce au Maroc en 2020 ( cartes étrangères)

Des Chiffres qui en disent long sur les cyberconsommateurs

Selon notre étude, 60% des internautes déclarent avoir déjà effectué des achats de produits/ services ou des paiements en ligne. Ces paiements ont été faits majoritairement en dirham marocain (62% vs 6 % en devise seulement et 32% aussi bien en dirham qu’en devise).

%

achètent en Dirhams

%

achètent uniquement en devise

%

achètent en Dirhams et en devises

À la tête des paiements, on trouve tout d’abord les factures d’électricité, de téléphone, d’internet, etc. 67% des e-consommateurs payent leurs factures en ligne. Mais peut-on vraiment parler de e-commerce pour des paiements de factures?

Lorsqu’on entre dans le vif du sujet, 37% des e-consommateurs achètent des produits liés à la mode, comme des vêtements ou des chaussures, ce qui fait de cette catégorie la première du podium. Si on s’intéresse aux jeunes âgés de 18 à 24 ans, ils sont plus de 50% à acheter des produits de mode en ligne.

Derrière, 27% des cyberconsommateurs payent leurs réservations et frais d’hôtels, leurs billets de train ou d’avion sur internet. Ensuite, ils sont 24% à acheter des repas en livraison comme avec jumia food ou glovo. Enfin, la dernière catégorie remarquable concerne les services de streaming, comme Netflix, Icflix, Spotify ou encore Youtube, qui ont la spécificité d’être tous étrangers et de prendre la forme d’abonnements récurrents. Pour cette dernière, 23% des e-consommateurs sont concernés.

Si on zoom sur les cyber-consommatrices marocaines, on s’apperçoit que la seconde catégorie la plus citée concerne la beauté, l’hygiène et la santé.

  • Factures 67% 67%
  • Mode 37% 37%
  • Voyage 28% 28%
  • Repas 24% 24%
  • Services de streaming 23% 23%
  • Produits high-tech 23% 23%
  • Beauté, hygiène et santé 21% 21%
  • Maison et cuisine 17% 17%
  • Livres 14% 14%
  • Equipements sportifs 11% 11%
  • Applications et logiciels 11% 11%

Freins à l’achat en ligne en général…

Quant aux raisons qui empêchent les internautes marocains d’effectuer des achats en ligne, notre étude a montré que la raison première est le manque d’intérêt pour l’achat en ligne et/ou le manque d’expérience. Ces personnes représentent 32% des internautes qui n’achètent pas en ligne. La raison suivante concerne des produits qui ne correspondant pas aux besoins des consommateurs (18%). Avec l’inadéquation des modes de paiement proposés (17%), ces raisons constituent les principaux freins d’achat.

Parmi les autres freins moins cités, on trouve: des prix trop élevés (10%) et des problématiques de livraison (9%). Enfin, spontanément, de nombreux sondés ont également parlé d’arnaques, de probllème de sécurité et de manque de confiance en général (7%). Sans surprise pour ceux qui ont déjà fait l’expérience de l’achat en ligne au Maroc, la non-conformité des produits reçus par rapport à ceux commandés est également ressorti spontanément (2%).

… et des différences selon l’âge

En zoomant sur les 18-24 ans, on constate que les problématiques de livraison prennent la deuxième place après le manque d’intérêt. Toujours dans les tranches d’âges, 27% des 45-54 ans citent une inadéquation des moyens de paiement. Enfin, pour 9% des 25-34 ans, la différence entre le produit acheté et le produit reçu est un véritable obstacle au renouvellement de l’expérience achat en ligne.

De jeunes cyberconsommatrices casablancaises?

Attention: ces chiffres sont à traiter avec précautions!

Bien que l’écart ne soit très grand, il reste significatif et celles qui achètent régulièrement en ligne sont davantage des femmes (62%).

Si on s’intéresse à l’âge, une différence générationnelle s’impose étant donné que les jeunes sont plus actifs en termes d’achat et paiement en ligne (64%) relativement aux séniors qui sont encore timides face à ce type d’achat (52%).

En ce qui concerne les régions, l’étude montre que les casaouis sont les shoppers en ligne par excellence (65%), ils commandent surtout des repas et des produits alimentaires et payent en dirham marocain et/ou en devises. Les rbatis ne sont pas non plus en reste avec 62% des internautes qui payent également en ligne.

Profil des cyberacheteurs au Maroc enquete sunergia

Luxe ou besoin Vital?

Il s’avère que les plus aisés adoptent davantage les canaux digitaux pour leurs paiements et achats en ligne. 74% de ceux qui achètent en ligne touchent plus de 12000 Dhs, ils sont soit directeurs, cadres supérieurs ou chefs d’entreprises et ont des diplômes universitaires bac+5 et plus.

Ces e-shoppers payent en ligne principalement des hôtels, billets de trains, avion… (60%), des services de streaming ((56%) et des repas (53%) que cela soit en Dirhams ou en devises. Plus rarement, ils sont également consommateurs de jeux (Steam, playstation store, etc.) et d’applications achetés dans les app store Android et iOS. Notons qu’en dehors des repas, la majorité de ces catégories ne concerne que les paiements en devises.

Confinement: quel impact?

Avec la fermeture des commerces non-essentiels, les Marocains n’ont plus d’autres choix que de s’orienter vers les canaux digitaux pour acheter des produits de seconde nécessitée.

Selon notre enquête 22 % des répondants ont effectué leur premier achat en ligne durant le confinement. Afin de comprendre qui sont ces nouveaux e-shoppers, quel est leur comportement d’achat et qu’est-ce qu’ils ont acheté durant le confinement, nous vous donnons rendez-vous dans deux semaines.

DataViz

Si c’est la data qui vous intéresse, vous pouvez rechercher vous même vos insights dans nos données à travers notre DataViz ci-dessous!
DataViz, qu'est ce que c'est?
DataViz est la contraction de deux mots : Data et Vizualization.

C’est un ensemble d’outils et de techniques de communication visuelle qui permettent de présenter clairement et efficacement de l’information. En français, on traduirait ce terme par visualisation de données et on pourrait réduire son sens aux graphiques qui les représentent.

Toutefois, à l’ère de l’information et du Big Data, ces techniques servent avant tout une philosophie pour nos études de marché : donner du sens à l’immense quantité et à l’effrayante complexité des données disponibles à travers une apparente simplicité.

Note: l'accès aux DataViz nécessite un compte Market Insights. Si vous n'êtes pas encore inscrit, n'hésitez pas à créer un nouveau compte (actuellement gratuit).

Pour voir les instructions d'utilisation cliquez ici

La DataViz ci-dessous est à 100% intéractive, n’hésitez pas à cliquer un peu partout pour voir ce qu’il se produit!

Vous pouvez par exemple:

ActionInstructions
Filtrer les données en fonction d’une ou plusieurs caractéristiques de la populationSi vous cliquez sur l’image qui représente les femmes puis sur l’image qui représente la tranche de revenus 6000 à 12000 MAD, alors les résultats seront mis à jour et ne présenterons plus que la part de l’échantillon correspondante à ces critères.
Filtrer les données en fonction des réponses à une questionEn cliquant sur les graphiques qui représentent les réponses, vous filtrerez l’ensemble des données sur cette base. Par exemple, en cliquant sur la partie rouge du camembert qui représente les personnes ayant répondu “Non” à une question, toute la visualisation sera filtrée sur ces personnes. Ainsi, vous pourriez voir la distribution par âges pour cette réponse ou encore savoir si ces personnes sont moins optimistes que les autres.
Retirer un filtre en cliquant de nouveau sur l’élément visuel qui correspond.En cliquant une deuxième fois sur une image qui vous a servi à filtrer les donnée, vous la dé-selctionnerez. Ainsi, vous retirez ce filtre.
Ce contenu a été restreint aux utilisateurs connectés uniquement. Veuillez vous identifier pour voir ce contenu.
Méthodologie d'enquête
Les études de marché et les sondages que nous vous fournissons n’ont de sens que lorsqu’ils respectent une méthodologie qui sert un objectif.

C’est une enquête 100% web, par conséquent, les résultats ne sont pas représentatifs de l’ensemble de population marocaine. Les internautes sont en effet davantage connectésurbains, avec un niveau de scolarisation plus élevé et des revenus supérieurs à la moyenne marocaine.

Mode de recueil : questionnaires auto-administrés sur internet

Période de réalisation : du 13 Août 2020 au 26 Août 2020

Lieu de réalisation : enquête 100% web

Échantillon : 1265 répondants qui ont accepté de répondre au questionnaire soumis au hasard à 120 641 utilisateurs de réseaux sociaux ainsi que à 6 488 adresses email d’internautes résidants au Maroc.

Détail des quotas
Sexe :

Sexe% recensement 2014 du HCP% ÉchantillonÉchantillon
Homme49%73%923
Femme51%26%324
NSP0%1%18
Total100%100%1265

 

Tranche d’âge :

Tranche d’âge% recensement 2014 du HCP% ÉchantillonÉchantillon
18-24 ans25%15%194
25-34 ans22%18%225
35-44 ans19%17%216
45-54 ans15%16%204
55-64 ans10%20%248
65 ans et plus9%10%121
NSP0%4%57
Total100%100%1265

 


Région:

Régions% recensement 2014 du HCPÉchantillonÉchantillon
Casa-Settat-El Jadida20%31%389
Rabat-Salé-Kénitra14%17%211
Tanger-Tetouan-Alhoceima11%9%109
Oriental7%5%68
Béni Mellal-Khenifra7%3%35
Fes-Meknes13%12%146
Draa-Tafilalet5%2%30
Marrakech-Safi12%12%151
Souss-Massa8%6%74
Régions du sud3%1%13
NSP0%2%39
Total100%100%1265

 

Niveau de scolarisation:

Niveau% recensement 2014 du HCPÉchantillonÉchantillon
Sans37%Exclus0
Primaire & Collège47% primaire, secondaire et autres6%86
Niveau BAC10%22%280
Universitaire (BAC+2 et plus)6%69%862
NSP0%3%37
Total100%1265

 

Tranches de revenus mensuels du ménage (en MAD):

Tranche%HCP 2009 (approx.)ÉchantillonÉchantillon
Moins de 2000 MAD20%12%151
2001 à 4000 MAD40%16%197
4001 à 6000 MAD20%10%123
6001 à 12000 MAD20% ont plus de 6650 MAD22%282
Plus de 12000 MAD26%330
NSP0%14%182
Total100%100%1265
Share This